Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “Georges BOILLOT”

TALBOT 105 des années 1930

Publié le par Les RENDEZ-VOUS de La REINE

Toutes les autos de sports et de course d’avant-guerre ne sont pas bleues. En Angleterre elles sont en général plutôt vertes !

“Be a Friend of the Earth - Dive a Green Car

TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930

Soyez un ami de la Terre - Ayez une voiture verte

Présentes en force à LE MANS CLASSIC 2016 en juillet dernier, les TALBOT 105 (1931-1935) avaient fait le déplacement en force.

4 HINDERER/HINDERER CHE/DEU TALBOT 105 1934

28 BURNETT - TALBOT 105 GO52 1931

31 PELLETT - TALBOT AV 105 Alpine 1931

45 SCHAEFER/BRANDT - TALBOT AV 105 Alpine 1934

46 BRONSON/BURNETT - TALBOT 105 BGH 21 1934

68 NEUMARK/HALL - TALBOT 105 1933

Pas une 105, mais aussi engagée et pas en reste, la N°48 WILLS/POLSON - TALBOT 90 1930

TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930

Une page de l’Histoire TALBOT. Clement Talbot Ltd a été fondée en 1903 sous le patronage du comte de Shrewsbury et Talbot pour importer la voiture populaire française Clément en Grande - Bretagne. http://www.montesquieuvolvestre.com/article-voitures-de-legende-343-talbot-av-105-james-young-4-seater-sports-tourer-1933-121582228.html

Un véritable énorme reportage, celui de Nicolas JEANNIER ou les Talbot 105 roulent pour ARTHOMOBILES http://www.arthomobiles.fr/lmc16/LMC16A.htm
TALBOT 105 des années 1930

Liste de tous les engagés (dont les Talbot 105) pour l’épreuve Mancelle http://www.lemansclassic.com/wp-content/uploads/2016-lmc-entry.pdf

Un peu de lecture "Georges Roesch et l'Invincible Talbot" http://www.motorsportmagazine.com/archive/article/january-1971/47/georges-roesch-and-invincible-talbot

TALBOT OWNERS CLUB

TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930

Les photos du TALBOT OWNERS CLUB ont été prise à Maintenon en Eure et Loir lors d’une petite virée de nos amis anglais pour rejoindre l’autodrome de Linas Montlhéry à l’occasion du 80ème anniversaire de la Talbot 105, c’était les 7 et 8 MAI 2011.

Quant aux Talbot sur l’enceinte du même circuit, c’était dans le cadre du même évènement mais aussi au VINTAGE REVIVAL MONTLHERY organisé aux mêmes dates.

Souvenirs, une belle rencontre avait eu lieu avec LES RENDEZ-VOUS DE LA REINE

Petit BONUS « TALBOT » offert par le blog LES RENDEZ-VOUS DE LA REINE

TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930
TALBOT 105 des années 1930

Voir les commentaires

67ème RENDEZ-VOUS de La REINE sur les traces des courses automobiles de 1906 et 1907

Publié le par Les RENDEZ-VOUS de La REINE

67ème RENDEZ-VOUS de La  REINE sur les traces des courses automobiles de 1906 et 1907

Souvenir du passé, forêt de Rambouillet en Seine & Oise disent les anciennes cartes postales. Route de St-Arnoult, un jour de course.

Les spectateurs semblent chaudement vêtus, sommaire sécurité, l’abri de pierre vente les qualités du PNEU CUIR URSUL. Arrivant de Rambouillet, un bolide roule en direction de Saint-Arnoult.


404_001.jpgUn bolide qui semble être une frêle voiturette.


648_001.jpg

Une ligne qui ressemble à celle du départ et de l’arrivée.


265_001.jpgUn circuit de 53.902 km utilisé en 1906 pour la Coupe des Voiturettes.


http://www.lesrendezvousdelareine.com/article-5eme-rallye-sizaire-de-belles-images-merci-86261634.html  


 

La 1ère COUPE DE L'AUTO aussi nommée Coupe des Voiturettes,  s'est déroulée le 12 novembre 1906 à Rambouillet http://www.lesrendezvousdelareine.com/article-coupe-de-l-auto-1906-premier-classe-georges-sizaire-sur-sizaire-naudin-58428530.html

2ème COUPE DES VOITURETTES, s'est déroulée le 28 octobre 1907 à Rambouillet

http://www.lesrendezvousdelareine.com/article-rambouillet-1907-2eme-coupe-des-voiturettes-112435639.html


 1-copie-11.jpg

Histoire de ne pas oublier, l’itinéraire de la balade du 67ème RENDEZ-VOUS de La  REINE empruntera l’une des portions de ce célèbre circuit d’autrefois.

404_001--1-.jpgLe pneu cuir


Les RENDEZ-VOUS de La REINE, déjà en avril 2012 http://www.lesrendezvousdelareine.com/article-sur-les-traces-de-georges-sizaire-et-jean-pierre-wimille-103390940.html

Quelques images d’époque montrent parfois des confusions avec d’autres évènements comme la course Paris-Rambouillet qui s’est déroulée le 18 octobre 1899 et dont finalement, il n’existe que peu de traces. http://www.lesrendezvousdelareine.com/article-fete-des-voiturettes-paris-rambouillet-1899-41170588.html

 

les.rendezvousdelareine@orange.fr

Voir les commentaires

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER à Manfred von Richthofen

Publié le par LES SOUPAPES AVIGNONNAISES

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

1914 – 1918

Sur terre et dans les airs

de Georges GUYNEMER

à Manfred von Richthofen

L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15, met provisoirement fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) .Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d'une guerre qui a fait pour l'ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils. La guerre est terminée officiellement le 28 juin 1919 avec le traité de Versailles.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Altitude oblige, une simple plaque pour une des plus petites rues des hauteurs  de Villeneuve lez Avignon BOULEVARD GUYNEMER. Toujours en altitude sur les mêmes hauteurs, les rues de Jean Mermoz et d’Antoine de Saint-Exupéry ne sont pas loin.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Le souvenir de Georges GUYNEMER, un aviateur de la Première Guerre mondiale.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Villeneuve lez Avignon loin de la Marne et de Verdun, mais juste à côté de Pujaut et de son célèbre aérodrome nommé Le Camp d’Aviation de Pujaut, un terrain réquisitionné en 1919 par l’armée sur une surface de 30 ha. Donc, aucun lien avec Georges GUYNEMER.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Le Camp d’Aviation de Pujaut en 1924

Mais, lors de notre passage, à la, station de carburant de l’aérodrome, un avion fait le plein, c’est celui des parachutistes, c’est un Dornier Do-28G-92 Skyservant - Le sigle Do 28 a été attribué à deux modèles fondamentalement différents : l’appareil polyvalent Do 28 A/B (construit en 1959) et le Do 28 D ’’Skyservant’’ (1966). Bo.  Fabriqués à Oberpfaffenhofen pour la Bundeswehr https://fr.wikipedia.org/wiki/Dornier_Do_28

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Aviation allemande, si pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), Georges GUYNEMER AS  de l’aviation française, n’a jamais poursuivi de Dornier, sans nul doute, il a à plusieurs  reprises dû rencontrer d’autres nombreux avions. https://www.centenaire.org/fr/autour-de-la-grande-guerre/aviation/archives/les-de-laviation-francaise

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

On tirait au mousqueton et à la carabine, puis à la mitrailleuse. Le ciel de France allait devenir le théâtre de farouches combats.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

C’est le sergent-pilote Frantz qui, le 5 octobre 1914, abattit le premier avion allemand, un Aviatik.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Pour quelle raison le capitaine Guynemer appelait-il ses avions « Vieux Charles »? En fait, c’est un pilote, Charles Bonnard, qui baptisa son avion de son prénom. Bonnard avait Charles Guerder pour mécanicien. Lorsqu’il partit pour les Dardanelles, Guerder devint le mécanicien de Guynemer. Le futur grand as accomplit ses premiers vols sur le ‘Vieux Charles’ de Bonnard, ce qui lui porta bonheur : c’est avec ce Morane Saulnier qu’il remporta […], avec Guerder, sa première victoire en abattant un Aviatik. » http://www.opex360.com/2017/09/11/pour-quelle-raison-le-capitaine-guynemer-appelait-il-ses-avions-vieux-charles/

Georges GUYNEMER ! Son premier avion abattu, le 19 juillet 1915.

Le 3 juin 1916, il est versé à la fameuse escadrille des Cigognes du commandant Brocard.

http://fandavion.free.fr/escadrille_cigognes.htm

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Fonck remporte 75 victoires, Nungesser 43 et Guynemer 54.

L'aviation pendant

la Grande Guerre

http://87dit.canalblog.com/archives/2014/04/03/29584382.html  

La guerre aérienne 1915 - 1918

http://www.g1914-18.com/gaeriene.htm  

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

L’AVIATION FRANÇAISE

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/page_centaine.htm

avec Georges GUYNEMER

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/Georges_Guynemer.htm

 L’Allemagne aussi a eu aussi ses AS, Boelke, Udet et surtout Von Richtoffen, crédité de 80 victoires, il fut abattu en France.

Du côté allié, les Britanniques s’honorent particulièrement des 72 victoires de William Bishopp    

Le célèbre FOKKER Dr.I (Dr de l'allemand Dreidecker, ce qui veut dire « trois ailes » ou « triplan ») un avion de chasse de la Première Guerre mondiale construit par Anthony Fokker et utilisé par l'Allemagne en 1917 et 1918. Le plus connu fut celui du Baron Rouge, Manfred von Richthofen. La production de cet avion a été arrêtée en mai 1918 ; 320 avions ont alors été construits à cette date.

https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/fokker-dr-i/ -

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

UN AVION ROUGE POUR LE BARON

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

WW1: Manfred v. Richthofen's Red Fokker Dr.1 Triplane

https://www.youtube.com/watch?v=Dgrrik3_yOk

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Il n'a cependant rien inventé. D'autres aviateurs que lui coloraient leur fuselage en rouge ou le décoraient avec un crâne et des os croisés ou avec un cercueil et des bougies. Ils exprimaient ainsi leurs sentiments sanguinaires vis-à-vis de l'ennemi. Cette mode prend ses origines probablement dans la marine française où elle est attestée pour la première fois pendant le combat de prairial 1794 contre la flotte britannique. En 14-18, il a fallu attendre la bataille de Verdun pour que la coloration des avions de combat devienne populaire. Au printemps 1916, tandis que des centaines des milliers de combattants rampaient dans la boue sous les tirs d'artillerie, très haut au-dessus d'eux planait la sentinelle de Verdun, le Nieuport 11 de Jean Navarre, http://www.gaetanmarie.com/fr/nieuport-11/   rouge lui aussi, qui attaquait chaque avion ennemi qui osait apparaître à l'horizon. Sa popularité parmi les Poilus était immense. La mode franchit la ligne de front et, à la fin de la guerre, les usines allemandes ou austro-hongroises produisaient des avions qui sortaient d'usine déjà coloriés et avec différents motifs sur leurs fuselages.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Le 20 avril 1918, lors de l'offensive de printemps, il abat sa 80e victime. Le lendemain, en pourchassant avec ténacité un adversaire au-dessus des lignes britanniques, il est abattu, soit par le pilote canadien Roy Brown, soit par les mitrailleuses de l'infanterie australienne. https://www.centenaire.org/fr/tresors-darchives/fonds-publics/musees/manfred-von-richthofen-vie-et-mort-du-baron-rouge

http://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.kumc.edu%2Fwwi%2Fbiography%2Fred-baron.html

http://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.pierreswesternfront.nl%2Fsomme-the-red-barons-crash-site-at-vaux-sur-somme

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Un film en noir et blanc - Fokker Dr.1 - Manfred von Richthofen, 03-09-1917 https://www.youtube.com/watch?v=XIiuyijwKRs

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

Devoir de mémoire - Côté français, une industrie de guerre aussi imaginative que performante

Côté allemand, une discrète Grande Guerre

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils.

En outre, aux yeux des Allemands, la première guerre mondiale n'est pas la « Grande Guerre ». Même s'il y a eu davantage de morts dans les rangs allemands que dans les rangs français, on ne s'est quasiment pas battu sur le territoire de l'Allemagne. https://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/04/allemagne-une-discrete-grande-guerre_3507590_3214.html

CINÉMA DU JOUR

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

THE BLUE MAX

Le Crépuscule des aigles

Un film britannique réalisé par John Guillermin en 1966.

1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen
1914 – 1918 Sur terre et dans les airs de Georges GUYNEMER  à Manfred von Richthofen

@ LES SOUPAPES AVIGNONNAISES. COM

RVR production

Les.soupapes-avignonnaises@orange.fr

Voir les commentaires

Le LANCASTER de La Celle-Les-Bordes

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

 

Lors de la dernière balade des Rendez-Vous de La REINE,

le 21 novembre dernier, au détour d'une petite route forestière, sur le côté droit, un monument dédié à quelques aviateurs de l'escadrille 514 de la RAF 

le monument de La CELLE-LES-BORDES (78)

  003 (2)

Le 8 juin 1944 à 0 heures 37, le LANCASTER DS 822 appartenant à l’escadrille 514 (514 squadron devise «rien ne peut résister») a décollé de WATERBEACH, dans le CAMBRIDGESHIRE. LA RAF avait comme objectif de couper tous les nœuds de communications dans le sud de Paris après le D DAY. Il appartenait au groupe «MASSY PALAISEAU » et devait détruire les embranchements ferroviaires de VILLENEUVE-ST-GEORGES.
Son plan de vol prévoyait un retour à 3H15.

Son équipage se composait de sept hommes:
- William Mc GOWN, le pilote
- John CLARKE, le mécanicien
- A.N DURHAM, le navigateur
- Lyndon WC LEWIS,le bombardier
- Kenneth BRIAN, radio-mitrailleur
- John BOANSON et Robert GUY, mitrailleurs

3,5 tonnes de bombes furent larguées avec succès vers 2H10 sur les installations ferroviaires de VILLENEUVE-ST-GEORGES.
Au retour le LANCASTER a été touché par la Flak et un chasseur de nuit Messerschmitt 110. Il avait deux moteurs arrêtés en feu. Le pilote a donné l’ordre d’évacuation au dessus de Bonnelles à 1800 mètres d’altitude. L’avion est ensuite parti en vrille et s’est cassé en deux. La queue est tombée dans la Petite forêt, le nez deux kilomètres plus loin.

Quatre hommes ont pu sauter en parachute dans l’ordre suivant: DURHAM, CLARKE, LEWIS et MC GOWN. Ils ont atterri à BONNELLES, MOUTIERS, LES BORDES et AUFFARGIS.
Pris en charge par la résistance locale, Mc GOWN et DURHAM ont poursuivi leur destin et sont repartis au combat, CLARKE et LEWIS furent faits prisonniers, puis libérés à la fin de la guerre.

Trois hommes sont morts pendant le crash:

- Kenneth BRIAN
- John BOANSON
- Robert GUY

Ken BRIAN et John BOANSON ont probablement été éjectés de l’avion quand il s’est cassé en deux et retrouvés dans la Petite Forêt, parachute non ouvert. Robert GUY, est resté prisonnier dans la tourelle arrière de la queue.

http://www.mairie-celle-les-bordes.fr/pageLibre00010c21.html

http://aerosteles.net/fiche.php?code=lacellelesbordes-raf&type=na&valeur=uk&lang=en

 

Badge du 514 squadron, un nuage transpercé d'un glaive. Sous l'autorité du roi George VI en août 1944.

  avro lancaster

DU même programme que le Halifax et le Stirling, le bombardier lourd anglais Avro Lancaster entra en action trois ans après la présentation de son prototype, qui eut lieu en 1939, Il fut mis en service dans la RAF le 17 avril 1942 pour aller, le lendemain, s'attaquer aux installations industrielles d'Augsbourg, en Bavière. À partir de cette date, le Lancaster fut de presque toutes les batailles aériennes livrées de jour et de nuit au-dessus de l'Allemagne. L'un de ses exploits les plus connus fut la destruction du barrage de la Möhne, en Rhénanie. En dépit d'une puissante défense terrestre, 19 bombardiers ouvrirent dans la digue une brèche par laquelle des millions de mètres cubes d'eau emportèrent une usine hydroélectrique, ravagèrent plusieurs vallées et privèrent de courant électrique une partie des usines de la Ruhr. Il remporta une autre grande victoire en détruisant le cuirassé allemand Tirpitz. Basés en Russie, 29 Lancaster attendaient le moment favorable ; le 19 novembre 1944, ils attaquèrent, sur les côtes norvégiennes, le corsaire allemand qui s'apprêtait à gagner la haute mer. Trois bombes de 6 tonnes, bien placées, incendièrent le navire, et quelques instants plus, tard, ce cuirassé de 45.000 tonnes sombrait, la quille en l'air... Des 29 avions, un seul fut abattu ! Les Lancaster s'illustrèrent encore durant la bataille de Normandie en juin 1944, en pilonnant les centres industriels allemands jusqu'au printemps 1945. En 1951, des appareils de ce type légèrement modifiés et munis de radar, équipaient encore certaines formations britanniques et françaises d'outre-mer.

Envergure : 31,10 m. – Longueur : 21,10 m. – 4 moteurs Packard Merlin de 1.280 C.V. – Puissance : 5.120 C.V. – Armement : 10 mitrailleuses + 10 tonnes de bombes. – Vitesse maximum : 462 km/h. – Équipage : 7 hommes.

http://www.lancaster-archive.com/

 

 

 

TOUS LES AVIONS DE LA SECONDE GUERRE avec TINTIN

http://users.skynet.be/tintinpassion/VOIRSAVOIR/Avion2/pages_avion2/062_Avion2.html

 

merci

Yves

les.rendezvousdelareine@orange.fr

 

 

Voir les commentaires

Daimler Conquest roadster, balade sur le territoire français

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

 DSCN7430

Balade sur le territoire français, rencontre avec une rare

Daimler Conquest roadster

1953-1955

6 cylindres, 2433 cm3 de cylindrée

 

production 65 exemplaires

 

Le style de la Roadster « Conquête » était curieux, une sorte d'avant goût de la SP250.

Calandre traditionnelle Daimler, ailerons de queue à la mode à cette époque, prises d'air du capot sur le capot moteur.



Club Daimler, Lanchester et BSA

Trois des frères Lanchester, Fred , George et Frank, sont devenus à un moment ou un autre impliqué dans la voiture de société Lanchester.

En 1893, Fred a conçu et construit son premier moteur (un seul cylindre vertical) qui a été monté sur un bateau à fond plat conçu par ses frères. Le bateau a été lancé à la cale de halage Salter à Oxford en 1894 et fut probablement le premier bateau à moteur britannique................

la suite de l'histoire et aussi des images d'autos bien plus anciennes

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.dloc.org.uk/&ei=TV3BS6HrGqH00gSih-CjCQ&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CA0Q7gEwAA&prev=/search%3Fq%3DCLUB%2BDAIMLER%2BLANCHESTER%26hl%3Dfr%26sa%3DG%26rlz%3D1R2ADFA_frFR335

DSCN7432

Texte Philippe photos Yves

les.rendezvousdelareine@orange.fr

 DSCN7428

DSCN7429

Voir les commentaires

l' Official Pace Car du Club Europa était électrique !

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

DSCN8205e weekend sur le circuit de Dijon,

 

Ce weekend sur le circuit de Dijon,

l' Official Pace Car du Club Europa

était une automobile éléctrique

de chez TESLA MOTORS,

marque américaine.


De 0 à 100 km/h en 3,7 secondes !!!!!!!!!!!!!!


Surtout ne pas confondre avec un triporteur de Rungis !!!!!!


Voir les commentaires

L’AUTOMOBILE EN France EN 1895

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

L’AUTOMOBILE EN France EN 1895 Plusieurs industriels sont conscients du potentiel de cette nouvelle invention, si bien que de nombreux constructeurs automobiles voient le jour. Panhard & Levassor est ainsi fondé en 1891 et produit les premiers véhicules de série. Le 2 avril 1891, Armand Peugeot découvre l'automobile au volant d'une Panhard-Levassor et fonde également son entreprise44. DSCN6172---Copie.JPGMarius Berliet débute ses activités en 1896, et en 1898, Louis Renault construit avec l'aide de ses deux frères Fernand et Marcel sa première voiturette à Billancourt45. Georges Latil, en 1897, fait breveter le principe d’une transmission articulée, permettant d’actionner les roues d’un essieu brisé, les rendant ainsi à la fois motrices et directrices, en tant que train avant complet46. Tous ces pionniers améliorent la mécanique et les performances, mettant en place une véritable industrie.

DSCN8808.JPGEn 1898, création du bonhomme Michelin par le dessinateur O’Galop. Le personnage est surmonté par la maxime « Nunc est bibendum » (C'est maintenant qu'il faut boire), transformé par l'auteur en slogan publicitaire : « Le pneu Michelin boit l'obstacle ». En 1899, l'automobile électrique la Jamais Contente, équipée de pneus Michelin, dépasse 100 km/h.

phOTO les.rendezvousdelareine@orange.fr

 

 

Voir les commentaires

Ancêtres automobiles en visite au château de Montigny-le-Gannelon.

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

Ancêtres automobiles en visite au château de Montigny-le-Gannelon. Rencontrée à l’AUTODROME HERITAGE FESTIVAL en juin dernier sur le stand du magazine GAZOLINE, une Lion Peugeot Type VA de1906, qui se déplaçait en bonne compagnie. Cottereau 1905, Everett 1898, Georges Roy 1911, Gladiator 1911, Le Zèbre 1910, Pierre Roy 1904, Stanley 1911.


DSCN2502.JPG101.JPG

100.JPG

Un bel article dans l’Echo Républicain d’hier jeudi 19 septembre, avec une belle photo de la Lion Peugeot 1906 au sujet de l’article                          belles ancêtres en visite au château de Montigny-le-Gannelon. Pas moins de 39 ancêtres réunis juste pour le plaisir pour les Journées du Patrimoine. Organisation CPAVL (Collection et Prestige Automobile en Val-du-Loir). Spécialité ancêtres et avant 40.

Gannelon.jpg

Alors qui a dit que les ancêtres automobiles ne roulaient plus à notre époque ??

La Lion Peugeot est une des actrices de la série TV « Les gens de Magador » En 1972, la voiture est utilisée par Robert Mazoyer pour le tournage de la série " Les gens de Mogador ". La voiture est confiée à l'acteur André Lawrence, qui joue le rôle de Frédéric, un pilote de course.

Autre article http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Loisirs/Patrimoine-tourisme/n/Contenus/Articles/2013/09/14/Voitures-anciennes-au-chateau-1612728

Domaine de Montigny-le-Gannelon http://www.domainedemontigny.com/

 

Photos Les.rendezvousdelareine@orange.fr – Article L’Echo Républicain

Voir les commentaires

Les GORDINI d’Amédée à Montlhéry le 24 NOVEMBRE 2012

Publié le par Les Rendez-Vous de la REINE

Les GORDINI d’Amédée à Montlhéry le 24 NOVEMBRE 2012

Organisation AutoDream Club de Montlhéry http://autodream.over-blog.com/article-journee-amedee-gordini-24-novembre-2012-105922325.html

1966. Sous l’impulsion de trois journalistes (Alain Bertaut, Paul Dupuis et Georges Fraichard), Renault et Elf lancent la Coupe Gordini. Avec elle, la compétition automobile se démocratise. La première année, il s’agit d’abord d’un trophée transversal aux disciplines (course de côte, circuit, rallye) qui accordent des points à tout pilote Gordini. Dès 1967, la Coupe se concentre sur des courses sur circuits. Aucune modification n’étant tolérée, de nombreux passionnés (des garagistes aux amateurs) peuvent faire la démonstration de leur talent de conduite. Bien des pilotes y feront leurs premiers pas (Jabouille, Darniche, Serpaggi) www.renault.com 232.JPG

A observer les photos d’époque, la R8 Gordini n’aurait pas été produite qu’en bleu bandes blanches. Qui à la bonne réponse ?  http://www.team-r8.com/index.php?/topic/13799-22-la-coupe-r8-gordini/ , merci.280.JPG

Photos les.rendezvousdelareine@orange.fr

Voir les commentaires

En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril

Publié le par Les RENDEZ-VOUS de La REINE

En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril

SUNBEAM 3 Litres GP 1922

La SUNBEAM 3 Litres est une automobile sportive de luxe de la seconde moitié des années 1920, développée par le constructeur automobile britannique SUNBEAM. Dévoilée en octobre 1924 au London Motor Show, elle constitue la riposte de Louis Coatalen, l'ingénieur en chef de Sunbeam, à la Bentley 3 Litre, victorieuse aux 24 Heures du Mans 19241.

En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril
En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril

SUNBEAM 3-Litres (1924-1930) Son moteur 6-cylindres 75X110mm en position longitudinale avant avait une cylindrée de 2 916cm3, 2 arbres à cames en tête produisant 95 ch à 3 600 tr/mn et permettant de propulser le véhicule à une vitesse maximale de 145 km/h. Ce chiffre en faisait l’une des voitures de sport les plus rapides de son époque

En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril

Le moteur 3 litres Twin Cam Sunbeam a été conçu en 1923 par Vincent Bertarione avec la participation de Georges Roesch. Louis Coatalen était responsable de la mise paquet ensemble, en utilisant un châssis sur la base du SUNBEAM 16/50 http://www.sunbeam.org.au/models/3litre.htm .

Cette SUNBEAM était remarquablement en avance pour son époque, elle a été conçue par Vincent Bertarione qui était également responsable de la voiture avec laquelle Sir Henry Seagrave a remporté le Grand Prix français en 1923.

En rencontrer une, tient plus du 28 février que du 12 avril

PHOTOS les.rendezvousdelareine@orange.fr Merci au propriétaire de la 3 Litres pour son accueil plein de passions et de belles histoires.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>