Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Politiques et l’automobile de collection

Publié le par Les RENDEZ-VOUS de La REINE

Le MANS CLASSIC 2010 

Nos Politiques et l’automobile de collection
Nos Politiques et l’automobile de collection
Nos Politiques et l’automobile de collection

Les JUPETTES 

Nos Politiques et l’automobile de collection

La presse nomma aussi « juppette » le dispositif de prime à la casse mise en place par ce même Alain Juppé, en référence à celui d'Édouard Balladur, la « balladurette ». Mesures d'incitation à la mise au rebut des voitures vieillissantes entre 1994 et 1996, les "balladurette" et "jupette".

Décidée par le gouvernement d'Edouard Balladur, une prime à la casse de 5.000 francs (762 euros) est mise en place de février 1994 à juin 1995 pour l'achat d'une voiture neuve.

Un patrimoine décimé, Peugeot 204, 304, 404 Renault 16, Simca 1100, 1500… Citroën 2cv, DS, Ami 6, Facel Vega,  Renault 3, sous le gouvernement d'Alain Juppé, d'octobre 1995 à octobre 1996, un dispositif a permis à tout propriétaire d'un véhicule de moins de 3,5 tonnes et de plus de huit ans de le mettre à la casse et de bénéficier d'une prime. Elle s'élevait à 5.000 francs pour l'achat d'une voiture neuve des gammes économique ou inférieure et de 7.000 francs (1.067 euros) pour les véhicules de gamme supérieure. Cette prime, baptisée "jupette", avait aussi pour vocation d'accompagner les contrôles techniques renforcés décidés par le gouvernement. http://www.largus.fr

Prime à la casse : les lendemains difficiles de la Jupette et Balladurette http://www.usinenouvelle.com/article/prime-a-la-casse-les-lendemains-difficiles-de-la-jupette-et-balladurette.N144106

Nos Politiques et l’automobile de collection
Nos Politiques et l’automobile de collection

Commenter cet article